Standalonepost

Tiny and Big : Grandpa’s leftovers : Quelqu’un a volé mon slipeuh !

Cet article est paru sur standalonepost.com le 30 mars 2015. Vous êtes maintenant avertis ! 

Un slip ! Un simple slip ! Peut-on vraiment écrire un scénario de jeux-vidéos en partant d’un seul et unique slip !? C’est ce que les développeurs de chez Black Pants, un studio indépendant allemand, ont tenté de réaliser en 2012 en sortant Tiny and Big: Grandpa’s Leftovers. Craquage complet gagnant ou culot démesurément perdant?

On est là pour le slip !

Big a volé le slip de Tiny, un humanoïde aux allures d’ado, équipé d’une radio parlante pour seul compagnon. Ce slip, ce n’est pas n’importe lequel, c’est celui que son grand-père lui a légué en héritage et sur lequel reposerait le destin du monde! Parti récupérer son bien, on aide Tiny à parcourir le désert à la recherche de ce voleur de Big. Le ridicule ne tue pas, et dans ce cas-ci il fait même plaisir. Tout au long de l’aventure, on retrouve un humour qui colle parfaitement à son scénario: déjanté et bon enfant.

Big et le slip tant convoité.

À la base, le jeu s’oriente du côté de la plateforme, mais on se trouve très vite aidé d’un outil multifonction faisant le coeur du gameplay et permettant pas mal d’interactions avec le décorGrappin pour tirer des objets vers soi, laser pour découper des bouts de décors et lance-fusée pour éjecter diverses choses plus ou moins loin. À nous de nous frayer un passage en combinant tout ça. On passe donc le temps à découper des bouts de décors et à les récupérer en tirant ou en les éjectant pour en faire une plateforme qui nous permettra d’atteindre une autre trop haute à la base. De plus, ces trois outils serviront également lors des duels avec Big, duels qui offrent un peu de variété au jeu.

Une des fonctionnalités du pistolet.

Cette variété, on ne la retrouve malheureusement que très peu dans les environnements. On est tout le temps dans le désert, avec la même palette de couleur, exception faite des deux derniers niveaux. Mais malgré cela, le style graphique est assez rafraichissant pour balayer assez vite ce reproche. On retrouve un style BD/Cartoon très plaisant, avec des “Spak!”, “Genash” et autres onomatopées s’inscrivant directement à l’écran. Contribuant à cela, les bruitages collent également parfaitement à l’univers du jeu, le héros et son antagoniste s’exprimant par d’étranges bruits de bouches et les musiques collant assez bien au titre.

Tu veux récupérer ce slip, oui ou non?

Tiny and Big a d’énormes qualités pour lui, mais malheureusement, on y trouve aussi certaines lacunes faisant passer le titre juste à côté de la catégorie “chef-d’oeuvre vidéoludique”. On peut d’ailleurs signaler un point négatif important dans le level design du titre. Si les premiers environnements sont encore assez libres, on finit vite par se trouver dans un “couloir”. C’est assez frustrant, car on aurait aimé pouvoir exprimer son imagination de façon plus libre et trouver nos propres chemins, plutôt que de suivre celui préétabli. Au final, les situations sont plus des puzzles où l’on se demande comment les développeurs ont prévu le coup pour que le joueur puisse passer.

Dans la continuité de cette remarque, le jeu offre peu de moyens de se rattraper en cas d’erreur. On peut se retrouver dans des situations où on perd des morceaux de décors censés nous aider à progresser et donc on finit par être calé. Le seul moyen de pouvoir continuer est alors de revenir au dernier checkpoint. Ce défaut n’a ici pas non plus de conséquences trop importantes vu que ces checkpoints sont placés régulièrement dans les niveaux, mais on aurait aimé voir ce détail mieux intégré au jeu pour ne pas devoir se couper dans son immersion.

Qui mérite le slip?

Parcourir le titre est un véritable plaisir et on sent que les développeurs s’en sont donné à coeur joie à tous les niveaux. On regrette par contre de ne pas avoir une aventure plus longue (deux à trois heures pour le finir), mais le jeu offre un second challenge pour les jusqu’au-boutistes avec des cassettes et autres “boring stones” à récupérer, ainsi que le temps enregistré sur chaque niveau pour les amateurs de speedrun.

Verdict: 7/10

Tiny and Big: Grandpa’s Leftovers est un jeu des développeurs allemands de chez Black Pants Studio sortit le 19 juin 2012 sur PC, Mac et Linux et disponible sur Steam, Amazon, gog.com et gamersgate.

Laisser un commentaire