Standalonepost

The Fall

Cet article a été publié pour la première fois sur standalonepost.com le 27 avril 2015.

 

Amateur de science-fiction aguerri, je n’attendais pas beaucoup de The Fall. C’est vrai qu’il est dur de trouver de la SF digne de ce nom, posant des questions plus profondes que ce que ne laisse paraitre son univers de base; la plupart des oeuvres de cette catégorie se contentant de jolis décors futuristes, mais creux. Alors, à quelle catégorie appartient donc The Fall?

Des robots, des IAs, bref, de la SF quoi!

Après une longue chute à travers l’atmosphère d’une planète inconnue, on reprend connaissance six pieds sous terre. Non, nous ne sommes pas morts, mais plongés dans un coma. C’est pourquoi Arid, l’IA de notre combinaison de combat prend le contrôle. C’est elle qu’on va réellement incarner pendant toute la durée du jeu. En commençant au fin fond d’une décharge de robots souterraine, on va tout faire pour rejoindre le poste médical le plus proche et tenter de sauver l’humain à l’intérieur de notre combinaison que l’on est chargé de protéger coûte que coûte, quitte à enfreindre certaines règles de notre OS.

Dans une situation critique, Arid pourra débloquer certains bonus de façon permanente.

Dans notre parcours, on va bien évidemment croiser de la résistance parmi les robots chargés de la sécurité du complexe. Munis d’un pistolet, ceux-ci ne feront pas long feu, mais les véritables ennemis empêchant notre progression ont un tout autre visage. Le coeur du gameplay se concentre plus sur des énigmes brillamment construites. Celles-ci sont tantôt retorses, tantôt plus appréhendables, permettant une alternance agréable entre difficulté et progression fluide.

Le système de combat. Pas indispensable, il permet tout de même de varier un peu les plaisirs.

Pour résoudre ces énigmes, on interagit le plus souvent avec le décor grâce à notre lampe torche qui nous permet d’indiquer par une petite loupe les éléments proposant une interaction. On récupère différents objets, on les utilise sur d’autres bouts de décor, on déclenche des dialogues avec d’autres IAs, etc. Cette façon d’interagir correspond plutôt bien au jeu et au style 2.5D vu de profil du titre, mais contient un inconvénient inhérent à ce système. Lorsque l’on est bloqué, on a tendance à essayer tout sur n’importe quoi, passant à la résolution d’énigmes façon force brute à la place d’une réflexion plus logique.

Les interactions rappellent les point’n click, sans vraiment en être.

Au coeur de la science-fiction

Outre ses énigmes pour la grosse majorité bien calibrées, l’autre force de ce titre sont ses dialogues. Dans chaque échange, de la simple conversation pour faire avancer l’histoire à celle qui vous donnera des objectifs, The Fall arrive à glisser de petites réflexions permettant de nous interroger sur certains sujets comme les lois, les règles, leurs limites, etc.Le jeu est bourré de petites perles et de phrases toutes simples, mais terriblement pertinentes par rapport au sujet abordé et à l’univers du jeu. Quant à l’histoire en elle-même, on se retrouve dans un schéma assez classique, bien que doté d’une fin qui en surprendra certains.

Certains choix de dialogues sont dispensables, mais permettent de renforcer le background.

Défaillance technique

Malgré tout le bien que je pense de ce jeu, je ne peux m’empêcher de regretter certaines imperfections. On peut d’abord souligner cette légère rigidité dans les déplacements et dans les interactions, bien qu’au final on s’y habitue assez vite. Mais le principal “défaut” de ce titre consiste en ses éléments de gameplay sous exploités. On accède assez vite à l’interfaçage, nous octroyant l’avantage de manoeuvrer certains objets à distance ou de directement communiquer avec une machine. Sur les 4 heures de jeu, on n’utilisera cet élément que 2 ou 3 fois. C’est dommage, car cela aura pu varier un peu plus le gameplay. Même chose pour le système de camouflage. Bien que plus présent et plus utile que l’interfaçage, il aurait pu contribuer beaucoup plus aux résolutions d’énigmes.

Une des rares utilisations de l’interfaçage!

The Fall fait preuve d’humour, parfois noir, et d’intelligence dans ses dialogues. On tombe très vite sous le charme de cette petite perle de science-fiction. Faisant subtilement penser à Limbo pour son esthétique et sa 2.5D de profil, et à Portal 2 pour certaines conversations et situations, on sera très vite conquis et on ne verra pas passer les 4 heures de jeu. Les amateurs de SF, d’aventures et de jeux de réflexion seront également ravis d’apprendre qu’une suite est en préparation.

Verdict: 8/10

The Fall est un jeu des développeurs Over The Moon sorti le 30 mai 2014 sur Steam,gog.com et le Humble Store sur les plateformes Windows, MacOS et Linux, et depuis le 12 mars 2015 sur Wii U. Il est actuellement en cours de portage sur Xbox One et PS4.

Laisser un commentaire